Retour sur le débat entre Arnaud Montebourg et Eric Piolle sur le nucléaire.

14 Avril 2021 - DANS LES MÉDIAS

A l’invitation du journal indépendant en ligne Reporterre, un débat sur le nucléaire, constructif, pour une fois, a eu lieu ce 12 avril. Retrouvez la vidéo et le compte-rendu de cette rencontre.

Des convergences...

Arnaud Montebourg et Eric Piolle (Maire EELV de Grenoble) l’ont fait. Ils ont démontré qu’il était possible de débattre, de s’écouter, d’échanger des points de vue et de savoir identifier convergences et désaccords y compris sur le sujet électrisant du nucléaire.

De l’avis de beaucoup d’observateurs, il était temps qu’un échange constructif et politique au sens noble ait lieu sur ce sujet trop souvent otage soit de caricatures soit de débats d’experts.

icon

Ils ont démontré qu’il était possible de débattre

Les deux personnalités ont ainsi pu échanger durant plus d’une heure et demi sur l’énergie nucléaire notamment face aux enjeux du climat.

avatar

Arnaud Montebourg

undefined

Pour moi, il faut faire une alliance nucléaire / énergies renouvelables contre le pétrole et le gaz parce que si on est divisé entre les bas carbone, on arrivera pas à se débarrasser de ce qui est la chute de l‘humanité. C’est pas le nucléaire la chute de l’humanité, c’est le gaz et le pétrole

Au-delà d’un respect et d’une sympathie presque palpables entre les deux hommes, ont émergé plusieurs points de convergence :

  • la nécessité d’affronter la crise climatique et de bâtir une stratégie bas carbone en France et dans le monde ;
  • le rôle central de la sobriété et des économies d’énergie dans cette stratégie ;
  • le besoin de développer les énergies renouvelables qui, malgré leur impact écologique et leur intermittence, doivent faire partie de la solution ;
  • la défense de la souveraineté économique et industrielle du pays dans ce domaine hautement stratégique ;
  • l’importance de prendre en compte les enjeux de sécurité autour de cette production d’énergie ;

... et des désaccords.

Bien sûr, le débat a confirmé une divergence sur la place du nucléaire dans la production d’énergie et dans les choix d’investissement pour les prochaines années. Le candidat à la primaire présidentielle écologiste a logiquement défendu une sortie du nucléaire et un remplacement progressif de celui-ci par les énergies renouvelables. Arnaud Montebourg a quant à lui appelé de ses vœux la sortie du pétrole et des hydrocarbures en le hissant comme projet de société et en insistant sur le rôle que le nucléaire peut jouer dans cette stratégie.

Les orateurs de ce débat ont aussi démontré que lorsque l’un d’entre eux se trompait - ce fut le cas d’Arnaud Montebourg sur le nombre de décès immédiats dus à l’accident de Tchernobyle - il était capable de se corriger aussitôt et de reconnaître son erreur - fait rarissime en politique - tandis que son contradicteur évitait d’en profiter bassement et restait concentré sur le débat de fond.

icon

Le Mouvement l'Engagement a publié une note idée sur l'avenir du nucléaire.

Ce débat dont vous trouverez un compte-rendu précis sur le site de Reporterre et une analyse du journal Le Parisien fait écho au travail du Mouvement l’Engagement qui a produit et publié une note idées sur ce sujet. Bien sûr, tous les aspects n’ont pas été abordés lors de ce débat et certains mériteraient d’être approfondis ou d’être éclairés par des experts notamment. Pour autant, chacun pourra apprécier l’existence de cet échange et formuler le vœux qu’il se reproduise sur ce sujet ou sur d’autres. Vu le niveau du débat public en France depuis quelques temps, on peut savourer l’initiative de Reporterre et se dire que ce débat sur le nucléaire fut un petit pas pour Piolle et Montebourg mais un pas de géant pour la politique.

Rejoignez le mouvement