Retrouvez dans l’Obs un entretien avec Arnaud Montebourg.

4 Février 2021 - DANS LES MÉDIAS

Arnaud Montebourg s'est confié au Nouvel Obs sur sa vision de la France et sa volonté de participer à la mise en œuvre d'un « contrat » avec les français pour éviter la victoire de Marine Le Pen.

Le « variant Montebourg » ?

L'Obs l'a bien compris : le « variant Montebourg » peut changer le sens du vent. C'est en effet derrière ce titre provocateur que l'hebdomadaire a décidé de publier un entretien-fleuve avec l'ancien ministre de l'économie.

Au micro de Rémy Dodet, Sylvain Courage et Maël Thierry, Arnaud Montebourg a développé les grands axes de son « contrat pour la France », à savoir un rassemblement ambitieux qui permette aux classes populaires de reprendre la main.

icon

« une nouvelle synthèse républicaine entre la création de richesses, la justice sociale et l'écologie. »

Pour « conjurer la victoire de Marine Le Pen qui se profile », il faut mettre en place un « compromis historique » et s'attaquer aux problèmes fondamentaux qui ruinent le pays. Lutter contre les paradis fiscaux, valoriser la production française, mettre à la tête des administrations des personnes « qui ont une expérience de terrain » : en s'attaquant à ces problématiques, Arnaud Montebourg veut instaurer « une nouvelle synthèse républicaine entre la création de richesses, la justice sociale et l'écologie. »

Les enjeux de 2022.

À la tête de plusieurs entreprises, Arnaud Montebourg montre encore une fois dans cet entretien sa capacité à parler concrètement d'économie. Rembourser la dette de l'État nécessiterait d'augmenter de 37% l'impôt sur le revenu, pendant 25 ans ! Il faut donc permettre « le rachat de la dette des Etats \[... par leur banque centrale » et entreposer « ces créances dans les comptes des banques centrales pour la perpétualiser ou l'annuler. »

Mais ce n'est pas tout : Arnaud Montebourg en est convaincu, seul séduira les français un programme qui soit ferme sur les questions régaliennes et qui n'aie pas peur par exemple d'affronter la question de l'islamisme politique avec fermeté, sans mettre en péril la liberté religieuse et la loi de 1905.

icon

Rembourser la dette de l'État nécessiterait d'augmenter de 37% l'impôt sur le revenu, pendant 25 ans !

L'entretien, optimiste, trace une ligne directrice qui pourra servir de base à un programme ambitieux de revalorisation de la France, un programme de gouvernement qui puisse réconcilier les gens ordinaires avec la politique et la démocratie tout en leur garantissant une meilleure qualité de vie. En refusant d'entrer « dans le comparatif éternel des candidats », Arnaud Montebourg, fait rare, préfère traiter du fond plutôt que des accords boutiquiers. Il montre encore une fois qu'il est en capacité de rassembler au-delà des prés carrés de la gauche, sans transiger sur son héritage social et républicain.

Rejoignez le mouvement