Démétropoliser la France

15 Septembre 2021 - LE MOUVEMENT

Des politiques publiques aux antipodes des envies des français.

Une étude parue en 2020 a mis en évidence l'importance pour les français du confort de leur cadre de vie. À la question « Dans quelle type de ville souhaitez-vous habiter ? », 65% des français avouent préférer une ville moyenne, là où ils ne sont que 29% à plébisciter une grande ville. Pourtant, les politiques publiques ne cessent de valoriser un cadre de vie métropolitain qui fonctionne en vase clos et dévitalise par effet de submersion la France périphérique.

Les métropoles creusent les inégalités.

139 euros, par an et par habitant : voilà ce que dépense l'Etat chaque année en matière culturelle. Et il faudrait s'en réjouir, si ce n'était pas au détriment des autres régions, où cette somme tombe drastiquement à 10 euros. Les inégalités creusées par les métropoles sont également économiques (la gentrification chasse les classes populaires des centre-villes), écologiques (outre le parc immobilier devenu une passoire thermique, et l'impossibilité de nourrir les métropolitains en circuit court, le mode de vie métropolitain est très polluant), sociales, démocratiques…

icon

65% des français avouent préférer une ville moyenne contre 29% pour une grande ville.

Démétropoliser : la stratégie de l'Engagement.

Au regard de ces constats, l'Engagement souhaite accompagner un vaste plan de démétropolisation. Dans la lignée du discours d'Arnaud Montebourg prononcé le 4 septembre à Clamecy, nous pensons qu'il est urgent de permettre la réquisition et le rachat par l'Etat des logements vacants en périphérie (3 millions selon l'INSEE). Nous pensons également qu'il faut un large plan d'investissement en matière de logement, d'emploi, de mobilités locales, qui ne s'affranchisse pas de son horizon écologique et permette à chacun et à chacune de vivre mieux sur des territoires durables hors des métropoles.

Rejoignez le mouvement

Démétropoliser la France

Le système métropolitain dicte toutes les politiques publiques de la ville depuis des années ; pourtant, les français rêvent d'autre chose. Il est temps de démétropoliser.