Clamecy, 4 septembre : le début de la suite

5 Septembre 2021 - LE MOUVEMENT

Retour sur la journée du 4 septembre à Clamecy où, alors qu’Arnaud montebourg s'apprête à déclarer sa candidature à l'élection présidentielle de 2022, les militants se mobilisent.

Les coulisses de La Remontada

Clamecy, samedi 4 septembre 2021. Il faut les voir, sourire aux lèvres, enchaîner les tâches pas toujours agréables pour que la journée se passe bien. Il faut dire que cela fait des mois qu'ils attendent ce mouvement. Anonymes ou dans la lumière, les militants de l'Engagement militent depuis janvier pour qu'Arnaud Montebourg puisse être candidat. un travail de longue haleine : financements, structuration d'un mouvement politique neuf, quête de soutiens et mobilisation sur le terrain ; en moins d'un an, ce sont 5 000 personnes qui ont rejoint une organisation nouvelle, qui se sont jetées dans le grand bain de la politique sans forcément savoir quelle en était l'issue. Mais en ce 4 septembre, ça y est : Arnaud Montebourg s'apprête à déclarer sa candidature. Et il faut que tout soit parfait. Accueil des militants, des journalistes, organisation de la salle, tout le monde met la main à la pâte. Simon est sur place depuis ce matin : depuis le début de l'aventure, c'est lui qui organise les relations avec les journalistes et les médias. Aujourd'hui, ce sont pas moins de 60 rédactions qui doivent être accueillies correctement pour suivre l'événement. Entre deux coups de fils, il adresse un sourire à son compère Valentin, à qui il revient la lourde tâche de présider le mouvement. Grand chancelier politique de la journée, celui-ci s'affaire un peu partout, accueille les partenaires politiques, s'assure que tout va bien. Fidèle d'Arnaud Montebourg depuis plus de 10 ans, il savoure le moment. Personne n'y croyait : il y a fortement contribué. Le responsable des finances, Frédéric, veille au grain et profite de cette journée particulière. Mais tout le monde le sait : il a déjà en ligne de mire la prochaine échéance, et la suivante. C'est que cet esprit affûté voit loin. Dans sa tête, il se voit déjà au soir du second tour, heureux du travail accompli jusqu'à la victoire. Constance passe en trombe derrière lui, fidèle de tous les instants, présente à chaque moment important de la vie politique d'Arnaud Montebourg depuis leur rencontre en 2004. Comme eux, tous les « anciens », compagnons de route, sont attentifs : Ninuwé, depuis chez elle, n'ayant pas pu faire le déplacement. Michaël, trublion des « mohicans », ce surnom donné à son équipe par l'entrepreneur-candidat, va de groupe en groupe. Il fait quelques blagues aux nouveaux, les jeunes qui ont rejoint la dynamique récemment. Gautier, Manon, Stéphane et tant d'autres que l'on ne pourrait citer. Dans quelques instants, Arnaud Montebourg prendra la parole. En direct sur les chaînes d’info continue, sur le site internet de la campagne présidentielle d’Arnaud Montebourg et sur les réseaux sociaux, il déclarera officiellement sa candidature à l'élection présidentielle de 2022. La fébrilité de la salle est palpable, l'enthousiasme et la motivation d'autant plus. Même les vieux routiers de la politique, qu'on pourrait penser habitués, sont attentifs voire fébriles ; ces moments sont toujours particuliers. Mais la tâche la plus lourde, la plus noble aussi, commencera dès le lendemain : pendant 8 mois, tout ce beau monde ira sans relâche à la rencontre des français et des françaises pour leur présenter leur projet ; celui de construire ensemble un pays plus fort, où chacun et chacune retrouvera sa dignité.\ Avec vous ?

Rejoignez le mouvement